• La Petite Gaby

Qui suis-je ?

Mis à jour : 1 juil. 2019

Bon me voilà face à mon PC devant une page blanche à la Carrie Bradshaw, ou pour les plus jeunes d'entre vous Jane the Virgin. J'avoue j'ai toujours rêvé de pouvoir vivre un moment comme ça. C'est marrant où la vie nous mène. Jamais j'aurai imaginé vivre d'une de mes passions et encore moins de ma chaîne YouTube et d'Instagram. Et aujourd'hui de mon blog. Et oui. Un #dreamcometrue.



A l'époque j'avais eu envie d'ouvrir un blog mode avec ma copine Alice. Elle m'avait fait quelques clichés de fameux #ootd pour illustrer ce blog. Qui n'a jamais réellement vu le jour. Faute de temps. Mais j'espère que cette fois ci ce blog verra le jour et saura te satisfaire Mireille.




Sinon ? Comment commencer un blog ? Bonne question. Par des présentations je suppose.


Moi c'est Gabrielle. Génération 90'. D'origine yougoslave de part mon père. Française de par ma mère. Ancienne consommatrice compulsive invétérée de produits pétrochimiques, qui n'avait aucune idée de l'impact du marketing sur sa personne.


J'étais accro aux marketing, aux belles promesses wtf des marques de cosmétiques. J'adorais dépenser pour dépenser. Je consomme donc je suis. Dior, Clarins, Chanel, Estee Lauder, toucher du doigt un rêve luxueux, l'impression que si je consommais telle ou telle marque j'aurais plus de valeur aux yeux de tel ou telle Paulette.



Une bonne petite soldate de la société voulant à tout prix coller à ses diktats. Cheveux défrisés, sourcils ultra épilés, uv, smokey, vêtements sexy ... Dans le but de plaire aux autres, avant tout. Impossible de sortir sans maquillage. Même pour une baguette de pain.



Puis un jour mon corps et mes cheveux m'ont dit STOP. Ma peau avait de plus en plus d'imperfections, mes cheveux étaient de plus en plus moches. Malgré les conseils de "professionnels" de la coiffure, malgré mes 130e dépensés tous les mois chez Kerastase, malgré les cosmétiques aux coûts exorbitants censés me rendre plus belle. J'étais de plus en plus malheureuse car mon esthétique devenait de moins en moins belle. Acnée, cheveux secs, cassants... Je me demande toujours ce que mon mari m'a trouvé lorsqu'on s'est rencontré à cette époque.



Puis en 2013 je suis tombée enceinte. J'ai commencé à entendre parler de #perturbateurendocrinien, de produits mauvais pour les femmes enceintes. Mais finalement j'étais plus préoccupée par mon apparence extérieure. Pauvre Eden . Mes cheveux étaient devenus une catastrophe. Secs, cassants, emmêlés comme jamais.


Puis je suis tombée sur le blog de Mini. Ses cheveux m'ont immédiatement convaincue de passer à des soins naturels. Me voilà donc lancée sur AROMAZONE. Au début je ne savais pas ce que je faisais. Mais je ne faisais surtout pas plus attention aux compositions. Je tombais dans tous les pièges du fameux greenwashing. Surtout grâce au marketing #lol.



Mais j'ai persévéré. J'ai lu. Beaucoup. J'ai appris. Énormément. Et je continue aujourd'hui. 4 ans plus tard je décide d'ouvrir ma chaîne YouTube pour te partager tout ce que j'ai appris. J'avais envie de partager et simplifier la vie de quelques Mireille & Paulette.



6 ans plus tard, une Gaby bien différente est face à toi. Fini la Gaby discrète qui veut plaire à tout le monde, qui édulcore son discours pour ne pas faire de vague. Le naturel m'a bien appris une chose à être moi même sans artifices, à assumer ce qu'on est, ce qu'on pense.



Et à le dire haut et fort. Les techniques marketing, des biais cognitifs, les compositions, les discours greenwashing dans lesquels je suis tombée au début, me sortent par les yeux.


J'en ai eu marre qu'on te prenne pour la REINE des connes concernant les produits pseudo naturels. Car personne avant le blog de Mini ne dénonçait, ou prévenait ouvertement de cela.

Et finalement ouvrir ma gueule fut un "succès". En quelque sorte: je n'aurais clairement pas imaginé pouvoir vivre de YouTube deux ans plus tard. Surtout que c'était vraiment pas le but.


Mais tu vas me dire POURQUOI UN BLOG MIREILLE ?

Tu as déjà une chaîne YouTube et un Instagram où te suivent des milliers de personnes. En plus les gens ne lisent plus ! Rien que pour lire une légende Instagram, ils sente la migraine venir.


Je voulais avant tout, vous proposer un OUTIL DE RECHERCHE. Vous êtes des centaines par jours à me poser des questions que j'ai déjà abordée 47292 fois via mes vidéos YouTube.


Mais comment pourriez vous le savoir ? Compliqué de s'y retrouver sur ma chaîne ou sur mon Instagram, je sais.


Et bien ce blog me permettra de répertorier mes vidéos et de les classer comme une table des matières afin que vous puissiez trouver l'info rapidement.


J'adore partager avec vous. Mais Instagram ne me laisse pas suffisamment de caractères dans sa légende pour pouvoir m'exprimer. C'est aussi le but de se blog. De parler de sujets plus profonds, sans pour autant passer 34h sur le montage d'une vidéo.


Puis je crois que mes gènes d'écrivain hérités du daron ont eu envie de s'exprimer. Ou c'est ptet le fantasme Carrie Bradshow. J'sais pas. On verra.


CE QU'IL N'Y AURA PAS DANS CE BLOG :


  • Une femme qui veut plaire à tout le monde, qui lissera sa personnalité dans le but de toucher un maximum de personne.

  • Une personne qui te cachera ses articles sponsorisés ou rémunéré ou en partenariat et ses liens affiliés appelle ça comme tu veux.

  • Une personne qui utilisera un ton édulcoré pour faire passer la pilule sans faire de vague.

  • Une prof de français, qui aura une syntaxe parfaite, sans aucune fautes d'orthographe.

  • Une Béatrice de Montmirail avec un langage des plus chastes.

  • Une psychopathe accro au référencement des articles de son blog. Bon un peu mais pas trop.

BREF :

Tu l'as compris Mireille, ici pas de chichi. Je te parle comme je parlerais à mes copines sans filtre. Sans ton édulcoré. Avec mes sarcasme et mon ton légèrement acerbe.

Qui m'aime me lise !

2,131 vues2 commentaires

© 2019 by La Petite Gaby

  • Instagram
  • Youtube
  • Snapchat sociale Icône